Photo Accueil

Photo Accueil

Du CANADA au NEW MEXIQUE

Du CANADA au NEW MEXIQUE

MERCI AUX GENEREUX DONATEURS POUR LOÏC

Grâce à votre générosité sur https://www.leetchi.com/c/solidarite-sla-tourdivide, à votre solidarité, Loïc a pu vivre une nouvelle aventure : rejoindre Jean-Michel à la fin de son périple pour franchir, ensembles, la ligne d'arrivée. Formidable symbole d'amitié et de fraternité.
Dans ce monde chaotique, il existe fort heureusement des gens comme vous, aux valeurs profondes et sincères, prêts à offrir leur coeur pour aider son prochain.

Un énorme MERCI donc à :

Torea COLAS, Tahia TEIKIKAINE, Olga TEIHO, Yvon et Teva JANICAUD, Paul SLOAN, Jonathan REAP, Laurent et Caroline BOURGNON, David ESPOSITO, Tuatini SALLABERRY, Karine FOUCRE, Alizée MONOT, Paul PROYART, Laurent LACHIVER, Claudine LAUGROST, Cybele PLICHART, Thomas CHABROL, Eric BONNIEUX, Pascal SOTIAUX, LesLey BURKE-CHAPPEL, Régis CHAUFFETEAU, Heiroa TAURAA, Christophe LEFEVRE, Pierre MUNIER, Vairea PERILLAUD, Alex HERVET, Carole et Pierre BAUDRY, Chistophe GUEZOU, Maxime lAMOTHE, Véronique CHAMBERLAND, Isabelle PEREZ, Gilles REDON, Cyril COUDERT, Averii GIAU, Jasmina et Christian VERON, Jessica HARRISON, Emma LAMBERT, Josée-Lita NELZIN, Paul DESPLANCKE, Francis GUÉBEL, Stephane MORALES, René SABATIER, Benoit LAYRLE, Claude HU, Pierre-Yves MOREL, Eric CLUA, Virginie GASSION, Laurent BARRA, Cyrille HAREUX, Patrica CLAIR, Simon BERNIS, Philippe BOUCHARDON, Eric ZORGNOTTI, Pauline MONOT & Johan CHAUFFETEAU, Frédéric LAGRANGE, Julie MORIN, William FRERET, Rémi PALLUAUD, Jonas FERNANDEZ, Fabrice MASSON, Myriam NAMRI, Chantal et Bertrand SEIWERT, Laurent et Caroline MACHEBOEUF, Ali et Nathalie LACHHAR, Agnès KLOUMAN, Jérome DELACOU, Jimmy du garage BAMBOU, Kathy ANTOINE, Christine et Vincent QUENEE, Stéphanie GOURDY et Grégory ROUAULT, Ariane BENNAROCH, Eric et Isabelle GILQUIN, Nati, Philippe BAECHLER, Stéphanie PILLON, Christel LE CLEACH MONNIER, Frédéric DELORAS, Clarisse BEAUBE, Daniel SAUGET, Annette PROVOST, Famille LE METEIL, Christian BERNARD, Jean Pierre et Vaiana MARQUANT, Annick et Pierre GERMAIN, Jérémy BRIZARD, Philippe KERFOURNE, Jean Guillaume LACARRIEU, Karim AHED, Raymond BAGNIS, Benoit GERARD, François FICHOU, Sandrine KERDONCUFF, Sylvain GERBER, Cécile FLIPO, Vaea LUTA-PEREZ, Cyril BRET, Yann JACQUEMIN, Johann MONTEL, Laurence THARAUD, Luc PERNEY, Nicolo GROSSI, Marc LE FLOCH, Valérie HUGUES, Alain CABEDO, Christian LOMBARDINI, Franck DIGONNET, Paule MORIVAL-ROSELLO, Patrick BORDET, Stéphane SAUGET, Christine et Dominique BAYEN, Jean-Paul MONTEL, Matthieu AMIELH, Benoît LAYRLE, Taina NARDI, Bruno HAMONT, Fred et Chantal DUFLOCQ, Jean-Pierre LEVAUX, Régis VIGNAL, Christian MONNIER, Pascal et Françoise CONTET, Serge PONT, Vincent et Delphine OLINGUE...


Hauts les Coeurs !


mardi 30 juin 2015

J + 18 : Mont CARNERO à PLATORO

Mardi 30 Juin : 157 km

"Aller plus haut, aller plus haut...". Voici la chanson qui se marierait le mieux avec le thème de la journée d'aujourd'hui.




Ayant dormi au beau milieu de nulle part, dans la montée du Mont Carnero, après un petit déjeuner sommaire, j'ai enfourché le vélo vers 6h30 ; le soleil commence à percer entre les arbres. Je vais gravir assez facilement les 7 km d'ascension restants. Préparant au sommet la petite vidéo du jour (le "et bien bonjour" !), je vois arriver Steeve mon compagnon de route de ces 3 derniers jours (on ne roule pas en même temps mais on se retrouve en général toujours).

video


Nous attaquons la descente qui va nous mener à côté de "La Garita". Nous allons quitter le parcours Tour Divide durant quelques kilomètres pour rejoindre ce hameau où se présente un sympathique Saloon. Nous prenons un frugal petit-déjeuner pour nous redonner des forces.

Nous repartons pour 35 km supplémentaires qui doivent nous mener à la petite ville de Del Norte sur le Rio Grande. Mais ces 35 km vont se transformer rapidement en Disney World : durant plus d'une heure, je vais faire du "hulla hop" avec mon vélo ; une bosse se présente tous les 10 mètres et avec la vitesse, cela devient physique mais très ludique. Super !... A tel point que je ne regarde pas mon GPS et me rends compte que j'ai raté un petit chemin 1 km plus tôt. Dans cette garrigue aux allures de far-west, il est aisé de se tromper. Je finis par revenir sur mes pas pour franchir un col entre deux montagnes, puis j'aperçois au loin la ville de Del Norte et Steeve qui avance à bonne allure. Mais à 5 km du but, la piste se transforme en bac à sable. Infernal avec un vélo chargé comme les nôtres. Je vais tomber une fois (Steve aussi). Quelle galère ! Cela réveille ma tendinite au coude droit. Décidément, on aura tout connu comme terrain de jeu !




















Après avoir fait le plein de nourriture dans une station service de Del Norte, j'attaque en premier l'ascension de ce qui va devenir l'événement du Tour Divide : je pensais que le Boreas Pass était le plus élevé de la course. Et bien non : aujourd'hui nous allons devoir franchir le Indiana Pass, col situé à 11.910 pieds ce qui l'approche des 3600 m d'altitude. Un nouveau record à vélo pour moi. Entre deux jonctions je reçois les encouragements de Leanna, qui suit la course. Elle aurait aimé que je profite de son gîte (cabins) pour me reposer, mais il est 13h !

J'attaque donc les 20 km d'ascension, beaucoup plus dur que le Boreas Pass car irrégulier. Certains passages sont difficiles, mais j'avance bien, seul, et suis motivé. Il fait beau et je m'oblige à boire régulièrement. Cela me rappelle les cols hors catégorie dans les Alpes : superbes et durs à la fois. A l'approche des 3.200 mètres, je ressens un peu l'altitude, mais le souffle va bien. Après des heures d'effort, enfin le sommet. Je vais dédier cette ascension à mon Loic pour qui je me suis investi dans cette course, ainsi qu'à l'association ARSLA pour la recherche en France.















video



Toujours pas de Steeve en vue.
Je repars, pensant profiter de belles descentes... En fait, ce sera une succession de bosses me maintenant entre 3200 et 3400 mètres d'altitude. De plus, la route devient difficile car très pierreuse. Les 40 km qui vont m'amener au hameau Platoro ne seront pas une partie de plaisir, malgré quelques paysages fantastiques. Une dernière montée un peu raide et j'aperçois enfin une vingtaine de maisons ; c'est la bourgade attendue. Il est 19h ; je prends la décision d'aller manger et d'en profiter pour faire le point si je dois continuer ou pas. Ensuite, il n'y aura que deux ou trois campings possibles sur les 40 prochains kilomètres. Une demi-heure plus tard, alors que j'ai trouvé un petit Saloon store et que je peux enfin manger un bon steak (pas un seul depuis près d'une semaine !), j'aperçois Steeve qui approche. Il est exténué ; fracassé. Il est vrai que ce parcours a été l'un des plus durs physiquement depuis le début. Le fait d'être resté en altitude avec plus de montées que de descentes a touché l'organisme. Je décide alors pour me refaire une santé et de dormir sur place dans l'une des "cabins" présentes. Et la propriétaire va nous proposer... un "Airstream" des années 50, tout en aluminium. Extra ! Je n'avais jamais vécu cela. Et c'est depuis cet original couchage que je vous écris.








Mais demain est un autre jour !

Cumul depuis le départ : 3.281 km.

Bonne nuit.

Vous aurez remarqué qu'il est difficile de trouver de la wifi dans ces contrées entre le Colorado et le New Mexico. Ce sont des gens sympathiques qui m'ont permis cela aujourd'hui.


Vos commentaires FB :

  • Corinne Calvini-Geiger Tu es un champion, plus rien ne t'arrête.... Ton équipe de choc est sur le départ pour venir te rejoindre et fêter avec toi cet exploit sportif et cette belle aventure que tu as offert à Loic. Gros bisous

  • Colette Humeau ah, qu'est ce qu'on aime te lire, c'est un bon roman d'aventures, on attend chaque jour la prochaine page ! on pense à toi et à Loic !

  • Bruno Hamon Étonnant

  • Pierre Sasal belles photos et belle histoire, profite bien !

  • Eliane Noble Demay "Quels que soient les vents que vous rencontrerez, l'essentiel est de vous rappeler que c'est à vous de définir l'altitude de votre existence." Bertrand Piccard.

  • Chloe Trial-Géri Chaque étape plus bluffante que la précédente... Mieux qu'une série TV!! Merci JMi.

  • Pascal Sotiaux Encore un CR et des photos fantastiques. Perso j'adore ton engagement, tes bonjours ; on est captivé. vivement le CR des retrouvailles allez Nana

  • Silvy Deschamps Merci Jean mi de nous faire vivre cette aventure extraordinaire, j'adore chaque jour lire le récit de tes exploits. Plein de courage à toi.

  • Gérard Mistral C'est un plaisir de te lire.

  • Lina Huan Nous sommes donc tous devenus addict de ton aventure... 1000 fois plus passionnante qu' une série télé (que je n'ai pas) parce qu' authentiquement réelle, belle et généreuse. Merci JMi du partage.

  • Agnès Besel tu traverses vraiment les contrées profondes de l'Amérique telles qu'on peut les rêver....

  • Virginie Gassion Alors cette nuit aux couleurs des Années 50 comment c'est elle passée ? En tous les cas plus tu montes plus tu sembles être bien

  • Jean-Pierre Faynot-marquant SUPER Jean Michel, Allez continue tu es UN GRAND CHAMPION, magnifique le paysage que tu nous fais découvrir à travers tes photos. Un grand FAAITOITO A TOI Gros bisous de Vanina et JP

  • Nicolò Grossi 3281 km de pur bonheur jusque là ou les émotions on suivi le cour de tes montées et descentes ; t'es mythique Jean-mi... jusqu'au bout on va te suivre et bien au-delà. 1love

  • Stephanie Lecottier Les valises sont bouclées, un petit somme et nous partons te rejoindre!!!!
    A très vite. Bisessssssss

    Pascal Sotiaux bon voyage à tous les 2. On attend aussi vos photos et vos commentaires biz

1 commentaire:

  1. Oh, I had almost forgotten that you had taken that last photo. :) What an end to an exhausting day. :)

    RépondreSupprimer